Rechercher

CERTIFICAT de l 'AERONAUTIQUE MILITAIRE pour un SAPEUR AEROSTIER , 5ième GENIE ,  REIMS 1912 Agrandir

CERTIFICAT de l 'AERONAUTIQUE MILITAIRE pour un SAPEUR AEROSTIER , 5ième GENIE , REIMS 1912

Certificat de bonne conduite pour un sapeur aérostier du 5ième génie.

Reims 1912

Plus de détails

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

60,00 €

Ajouter au panier

Certificat de bonne conduite pour un sapeur aérostier du 5ième génie.

Reims 1912

C est en 1909, que l’on note la première manifestation officielle de l’intérêt porté aux choses de l’air par les autorités, lorsque la direction du génie du ministère de la Guerre est chargée des questions aéronautiques. Peu après, les premiers officiers du génie, puis de l’artillerie, sont désignés pour suivre des cours de pilotage dans les écoles civiles.

Signes de l’intérêt croissant qui est porté à l’aviation, une inspection de l’aéronautique est créée en 1910 et, le 22 octobre 1910, l’aviation militaire naissante, qui jusque-là était répartie entre le génie et l’artillerie, est confiée à l’Inspection permanente de l’aéronautique militaire dont le premier commandant est le général Roques.

Quant au brevet de pilote militaire réputé plus difficile à obtenir que le brevet civil , il est créé en 1911. C’est ensuite en 1912 que l’escadrille, cellule fondamentale de l’arme aérienne, voit le jour. Sous les ordres d’un seul chef oeuvrent l’échelon volant et l’échelon roulant de cette unité autonome.

Car la loi du 29 mars 1912, signé du président de la République Fallières, du ministre de la Guerre, Millerand, du ministre de la Marine, Delcassé et du ministre des Finances, Klotz, "l’aéronautique militaire" est créée et organisée.

Loi du 29 mars 1912 : "l’aéronautique militaire est chargée de l’étude, de l’acquisition ou de la construction et de la mise en oeuvre des engins de navigation aérienne utilisables par l’Armée, tels que ballons, avions, cerfs-volants. Elle assure l’administration et la mobilisation des formations affectées au service de ces engins ainsi que l’instruction du personnel..."

Le 14 juillet 1912, le président de la République Fallières remet aux sapeurs aérostiers le premier drapeau de l’aéronautique.

Le 12 février 1914, l’Inspection permanente de l’aéronautique est officiellement supprimée ; le 21 avril de la même année est instituée au ministère de la Guerre la direction de l’aéronautique, qui est confiée au général Bernard. »

Format = 200 x 310 mm

BON ETAT

  • Retour en magasin Retour en magasin
  • Satisfait ou remboursé Satisfait ou remboursé
  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé