Rechercher

INSIGNE CHARS , 2ème DCR 1940 Agrandir

INSIGNE CHARS , 2ème DCR 1940

Insigne de la 2ème Division Cuirassée de Réserve

1940

Plus de détails

18 121

1 pièce disponible

40,00 €

Insigne de la 2ème Division Cuirassée de Réserve

Créée le 15 janvier 1940, elle est cantonnée au 10 mai dans les environs de Châlons-sur-Marne autour du camp de la Haute-Moivre.
Elle est composée de la 2e demi-brigade de chars lourds B1 bis, lieutenant-colonel Roche, avec 8e B.C.C. (com­mandant Girier) et 15e B.C.C. (commandant Bourgin) ; au total, soixante-neuf chars.
- la 4e demi-brigade de chars légers Hotchkiss 39 lieutenant-colonel Goihen, avec 27e B.C.C. (commandant Aubert) et 14e B.C.C. (commandant Cornic) ; au total, quatre-vingt-dix-neuf chars.
Son infanterie est le 17e bataillon de chasseurs portés (17e B.C.P.) commandé par le commandant Mahuet.
Son artillerie est le 309e régiment d’artillerie tractée tous terrains (309e R.A.T.T.T.) commandé par le lieutenant-colonel de Morin. Il comprend deux groupes de 105 C (24 pièces) et une batterie anti-chars de 47 (8 pièces).
La division possède en outre une compagnie du génie, une compagnie mixte de transmissions, des forces aériennes : une escadrille d’observation de neuf avions.

Dans le plan général de la manœuvre Dyle, la 2e D.C.r. est une unité de réserve générale à la disposition du général Georges, commandant en chef le front du Nord-Est. Elle est mise en alerte dès le 11 mai et, le 13 mai à 12h30, elle reçoit l’ordre de faire mouvement à partir de 20 heures, en direction du Nord, pour se mettre à la disposition de la 1ère armée.
Quelle est alors la situation générale ?
Dans la nuit du 12 au 13 mai, notre aviation a signalé dans les Ardennes les mouvements de nombreuses colonnes motorisées ennemies, tous phares allumés, se dirigeant vers la Meuse. Dans la journée du 13, les Allemands attaquent nos positions sur la Meuse, dans la région de Sedan et de Dinant, et traversent le fleuve.
La 2e D.C.r. est engagée du 13 au 20 mai 1940 dans une situation sans cesse mouvante et de plus en plus dramatique. Tronçonnée par suite des circonstances, tiraillée constamment par les ordres contradictoires d’auto­rités diverses, elle ne peut, malgré l’initiative de tous les commandants de formations et la volonté évidente de son chef, se regrouper et agir comme une unité de choc, capable d’arrêter et d’anéantir les formations blindées ennemies se ruant dans la brèche ouverte entre les IXe et IIe armées.

Sans fabricant

BON ETAT

  • Retour en magasin Retour en magasin
  • Satisfait ou remboursé Satisfait ou remboursé
  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé